Identification ou Devenez Membre
16202 membres sont enregistrés
Il y a en ce moment 217 personne(s) en ligne.
Vous avez nouveaux messages.

 
jongle.net :: Voir le sujet - bénévole pour des stages d'initiation cirque...Possible?
Connexion S'enregistrer Liste des Membres Rechercher
Le Site de Jonglerie le plus populaire du Net

jongle.net Index du Forum -> Le chapiteau -> bénévole pour des stages d'initiation cirque...Possible? Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
bénévole pour des stages d'initiation cirque...Possible?
MessagePosté le: Samedi 15 Mars 2008, 19h29, Sujet: Répondre en citant
beuzathor

 
Inscrit le: Oct 8, 2003
Messages: 131
Localisation: Riom-ès-Montagnes




Ton exemple ne tient pas la route willo. D'ailleurs tu le dis toi même que tu ne fais pas de spectacle mais de l'animation.

Faire faire des numéros a des enfants, faire la régie, des veillées etc... sa n'a rien a voir avec le fait de présenter un spectacle, sa rentre dans le cadre de l'animation pas de l'intermittence.
Tu peux retourner le truc comme tu veux dans ta tête pour te filer bonne conscience, mais la personne qui te contrôlera (je te le souhaite pas, même si je suis partisan de beaucoup plus de contrôles) ne le verra pas de cet œil la, sa c'est du 100% sur.

Ou bien tu fais des ateliers avec tous ce qui s'y rattache (préparation, costumes, régie son/lumière etc...) ou bien tu viens, tu presentes ton spectacle et tu t'en vas.

Alors dans le cas que tu cites, effectivement ton association ne risque rien, si elle ne fait rien, c'est logique.
Mais il y aura bien quelqu'un qui va la remplir ta feuille de cachet, et bien cette personne qui mettra son nom et sa signature en bas fera une fausse déclaration et toi aussi puisque tu vas la signer et la remettre aux assedics.

Aprés ce que fais l'intermittent, est ce que les 12 heures sont justifiés pour un cachet c'est un tout autre débat. En disant sa j'ai l'impression que tu veux dire : ce statut est pourri, tous le monde magouille et en profite alors pourquoi pas moi ?


Je vais pas faire un pavé non plus, mais bon, je vois bien ce que tu veux faire, j'ai été dans le même cas, j'ai profiter du truc aussi et j'ai eu les mêmes réflexions que toi mais c'était a une autre époque, et actuellement le temps ne se prête pas a ce genre de choses.

Je te réitère mon conseil : déclare toi normalement pour l'activité que tu fais réellement, sans magouiller, tu t'éviteras des ennuis (il y a plein d'autres magouilles ou tu risqueras beaucoup moins lol).
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger Numéro ICQ
 
MessagePosté le: Samedi 15 Mars 2008, 20h16, Sujet: Répondre en citant
boutentr1

 
Inscrit le: Feb 08, 2007
Messages: 422
Localisation: Aix en pce




j'ai pas encore tout lu mais hors les murs est une ptite mine d'or d'infos, sinon super le recensement des sites dans ton post Garnav,merci!

En ce qui concerne Willo je rencontre le même problème, et je tiens pour ma part à bien disocier l'animation au spectacle. Néanmoins je pense ne pas arriver à mes heures pour être indemniser Pas Content et je ne compte pas le temps que mets à prospecter...
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Samedi 15 Mars 2008, 21h49, Sujet: Répondre en citant
willoball

 
Inscrit le: Sep 09, 2006
Messages: 856
Localisation: Argeles plage




Non mais n'importe nawak beuzathor...
Une veillée c'est un terme pour dire que je presente quelquechose a des gamins lors d'une soirée et ca rentre completement dans le cadre du spectacle.

Moi aussi je tiens a dissocier l'anim du spectacle boutentre 1 mais les pratiques se font en même temps car les deux sont plus que compatibles.

Beuzathor je te dis rien depuis le début mais je trouve ton discours plus que moyen. J'ai vraiment la certitude que tu te sers de ton parcours pour faire une généralité.
Tu considéres les intermittants comme une sous race qu'il faudrait éradiquer car tu te base sur les conneries que tu as faites pour mettre tout le monde dans le même panier. Personnellement, je connais 5,6 personnes qui fraudent le systéme en utilisant l'intermittance et leur histoire justifie complétement cette dérive... ce n'est pas l'histoire d'un petit jeune qui veut simplement profiter et rapporter un max en glandant... beaucoup d'intermittants ne dérivent pas la loi mais bossent comme des moule à gauffre avec des spectacles pourris qui pu et qui devraient pas existait car c'est purement et simplement du foutage de gueule!!
Beaucoup d'intermittants que je connais utilisent le systéme et se retrouvent intermittant sans l'avoir cherché... y'a pas mal de patrons qui proposent cette dérive d'entrer de jeu pour avoir ces employés à la botte quand ils en besoin et les foutre au chomage le reste du temps... J'ai des potes a moi (intermittants)qui glandent les 3/4 du temps et s'en sortent beaucoup mieux que moi... et dans le fond je trouve ca déguelasse. Il n'ont ni pratique artististique ni diplome ou spécialisation plus difficile qu'un tout petit de savoir faire et des gros bras... ce sont purement et simplement des ouvriers!!

Je vois qu'on a vraiment du mal a se comprendre ou plutot que je m'exprime mal et que vous comprenez que ce que vous voulez quand vous voulez Fouf .
Veillée cirque n'est pas égal à veillée d'animateur par exemple...
Je vous souhaite de passer un bon dimanche et une bonne semaine quand même en espérant que vous étes pas aussi *** que vous le laisser paraitre ( Mort de rire Sourire c'est une blague hein!!)


ps: non sérieu Sourire c'était une blague!!
A+

_________________
Les chiens aboient, la caravane passe.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Samedi 15 Mars 2008, 22h10, Sujet: Répondre en citant
garnav

 
Inscrit le: Jun 28, 2002
Messages: 5756
Localisation: Caen




Le post ci-dessus c'est du grand n'importe quoi tu explique pelle mêle que personne ne respecte les règles donc autant les niquer aussi. Et en même temps que tu es jaloux de ceux qui réussissent mieux que toi et de ceux que tu considère comme des merdes et qui eux ont accès à l'indemnisation et pas toi... Quand je dis que le système est en pleine auto-destruction vraiment tu apporte encore de l'eau à mon moulin. Et tu sera sympa au passage de ne pas m'associer au discours de beuzathor sur ce que tu appeles très abusivement "l'éradication des intermittents". Contrairement à lui je considère que ce système d'indemnisation mérite d'être sauvé mais que pour le faire il faut que nous autres acteurs de la culture on arrive à faire le ménage dans nos pratiques abusives. Ce que vous expliquez tous dans vos posts successifs c'est comment être celui qui sera le dernier à profiter du système. Bien entendu on connait tous des gens qui fraude on l'a même souvent fait nous même pour une raison où une autre. Après j'arrive pas à comprendre que ce faisant personne ne se pause la question des conséquences et de l'avenir pour le secteur. A chaque fois ou presque les problématiques qui justifie ces abus sont juste égoïstes je crois que c'est ça le plus décevant. En plus dans ce message tu tappes sur les techniciens et alors que t'es même pas capable de défendre ton propre statut salarial. Je te rappel qu'au départ on parlait de faire des interventions bénévoles... ben oui tu peux "taffer" autant de temps que tu veux bénévolement tu n'auras jamais que le statut de bénévole. Comment peut-on être aussi aveugle.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
 
MessagePosté le: Samedi 15 Mars 2008, 23h21, Sujet: Répondre en citant
beuzathor

 
Inscrit le: Oct 8, 2003
Messages: 131
Localisation: Riom-ès-Montagnes




Une sous race qu'il faudrait éradiquer !!!

C'est vraiment du grand n'importe quoi ce que tu dis. Je n'attaque en aucun cas les intermittents mais le système actuel qui est, et c'est mon avis, tu as le droit de ne pas le partager, complètement obsolète.

Pour ce qui est de ta situation, pour moi c'est très clair, tu peux appeler ce que tu fais comme tu veux, sa n'a aucun rapport avec le système d'intermittent. Mais bon, tu fais comme tu le sens....

Au vu des posts précédents, je pense pouvoir dire que tous le monde est d'accord sur le fait qu'il y a beaucoup de fraudeurs avec le système actuel (willo en est l'exemple même hihi non c'est une blague, enfin peut être pas).

D'autre part, et la c'est mon avis, il y a d'autre choses qui ne vont pas :
- Certains touchent beaucoup trop, un plafond devrait être instauré qui en cumulant salaire et assedic ne pourrait pas dépasser X€
- D'autre part les gens qui débutent ne sont pas assez soutenu, il faudrait donc les aider beaucoup plus financièrement dés le début mais avec des contrôles sur la réalité du travail fourni
- Les intermittents sont dans un système d'assisté de la société. Il n'est pas normal de pointer toute sa vie aux assedics (ou a toutes autres formes de guichets) pour réclamer de l'argent public (oui je dis public garnav, parce que l'argent vient de tous le monde, tous les gens qui travaille, donc même si ce n'est pas l'état qui le distribue, pour moi c'est de l'argent public). Les intermittent doivent être aider, sa je suis d'accord, mais l'aide doit tendre vers leur autonomie et ne pas les enfermer dans l'assistanat toute leur vie.


C'est pour cela que je pense qu'il faut tous remettre à plat, évaluer sérieusement les besoins et trouver un autre système qui soit plus efficace.

Et je pense qu'un système ou les artistes seraient leur propre patron (EURL...) avec des subventions qui seraient versé aux organisateurs de spectacle et pas directement aux artistes seraient plus efficace.
Bien sur avec un tel système celui qui débute n'aurait aucune chance de démarrer, d'où les aides à la création versé aux artistes désireux de démarrer mais qui seraient limités dans le temps (1/2 ans) et soumise a contrôles.
La nous serions plus dans le vrai, avec des prestations facturés a leur prix réel, et la culture serait vraiment financé par l'état(c'est quand même bizarre que la culture soit actuellement financé par le biais des assedics, on a un ministère quand même)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger Numéro ICQ
 
MessagePosté le: Samedi 15 Mars 2008, 23h27, Sujet: Répondre en citant
boutentr1

 
Inscrit le: Feb 08, 2007
Messages: 422
Localisation: Aix en pce




d'accord avec Garnav c'est vraiment ce qui ressort de ton discours.
Bien sur que les deux sont compatibles,culturellement parlant,mais vas-tu déclarer cela en initiation (regime general comme tout le monde te dit)ou spectacle? Le discours de "mais les autres ils abusent aussi..."est un peu enfantin je trouve, avec ce type de raisonnement on peut aller loin! J'aimerais bien savoir leur histoire à tes connaissances qui justifirait,sois-disant, la fraude ! Faire le ménage dans le système serait simplement plus juste pour ceux qui essaient de s'en sortir sans frauder. Quand à l'histoire des spectacles pourris c'est toujours au public d'en juger, et le talent n'est hélas ,bien souvent, pas proportionnel à la réussite attendue!
Il faut trouver des solutions concrètes pour améliorer ce système et Willo ton type de raisonnement nous entraine dans un cercle vicieux...
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Samedi 15 Mars 2008, 23h40, Sujet: Répondre en citant
boutentr1

 
Inscrit le: Feb 08, 2007
Messages: 422
Localisation: Aix en pce




Beuzathor peut-tu developper pourquoi plutôt donner les subventions aux organisateurs de spectacles? Ca sentirais plus le coup des patrons qui en profitent pour se remplir les poches non? Clin d'oeil
Savez-vous les autres systèmes dans les autres pays? S'en sortent-ils mieux que nous? Y en a t-il qui fonctionne exclusivement avec un système d' entreprise de type eurl? Voilà j'aimerais savoir comment ca se passe au-delà de nos frontières. . . (bon là aprés faudrait peut-être changer de post car ca dérive du sujet initial mais je profite de la lancée sur le sujet!)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Samedi 15 Mars 2008, 23h54, Sujet: Répondre en citant
beuzathor

 
Inscrit le: Oct 8, 2003
Messages: 131
Localisation: Riom-ès-Montagnes




Non le but n'est évidement pas que les patrons s'en mette plein les poches. Plutot que de financer directement les artistes, les organisateurs (assoc, CE, mairie etc...) qui achete un spectacle recevrait une aide pour l'achat de ce spectacle.
L'aide peut être proportionnel au prix du spectacle ou au forfait.

En gros c'est un principe, je n'ai pas réfléchi aux détails de la chose, mais plutôt que de financer directement les artistes, je financerais plutôt les organisateurs.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger Numéro ICQ
 
MessagePosté le: Dimanche 16 Mars 2008, 1h47, Sujet: Répondre en citant
garnav

 
Inscrit le: Jun 28, 2002
Messages: 5756
Localisation: Caen




Effectivement tu n'as pas réfléchi au système. C'est tellement dans le flou que j'ai même pas le courage à 1h46 de t'expliquer vos erreurs. J'ai pointé tous ce que j'ai pu vous continuez à vous auto-convaincre qu'est ce que tu veux que je te dise. Et franchement me faire entendre dire que je suis un assisté par un gars qu'à touché 6 ans d'indemnité en faisant de l'animation ça me gonfle sérieux. Le plafond il existe, les assédics ne sont pas de l'argent public, le ministère subventionne déjà (peut-être plus pour très longtemps) la création et les organisteurs de spectacle, les collectivités territoriales et locales aussi, les organismes parapublic et privés aussi, toutes les solutions que tu proposes sont juste irréalisables et ne tiennent compte d'aucune vision globale. Ne pas voir plus loin que le bout de son nez, un bon adage pour les clown mais nous nous sommes jongleurs.

Personnellement je pointerais plutôt les employeurs pour favoriser l'embauche de permanent non intermittent. Avec des système de cdi en temps partagé. Et je réduirais le nombre d'employeur potentiel en distinguant les entreprises d'intérêt public et celles d'intérêt privé. Le problème ce posant alors quant à la non concurentialité. De quelque manière qu'on tourne le problème on se retrouve avec un problème d'évaluation et de critères. Qui est "artiste" ? Qui fait du "spectacle" ? Qui profite du système ? Qui concurrence qui ? Qui a vocation à donner un jugement de valeur ? Qui est "professionnel" ? Qui est "amateur" ? Qui est "employeur" ? Qui est "employé" ? Où est le lien de "subordination" ? Où est s'arrête la liberté de créer et de se produire ?

Exemple *** mais si l'état avait un monopole des subventions et qu'il les attribuait uniquement aux orga, qu'est-ce qui l'empêcherai de choisir uniquement les spectacle qui lui conviennent en ne subventionnant pas les programmation disons politiquement incorrectes...
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
 
MessagePosté le: Dimanche 16 Mars 2008, 2h38, Sujet: Répondre en citant
beuzathor

 
Inscrit le: Oct 8, 2003
Messages: 131
Localisation: Riom-ès-Montagnes




garnav a écrit:
Effectivement tu n'as pas réfléchi au système. C'est tellement dans le flou que j'ai même pas le courage à 1h46 de t'expliquer vos erreurs.

Effectivement je n'ai réfléchi a aucun fonctionnement précis vu que je n'aurais pas a le mettre en place. Je parle de principe généraux et je vais pas te pondre une annexe 19 juste pour te faire plaisir.

garnav a écrit:

Et franchement me faire entendre dire que je suis un assisté par un gars qu'à touché 6 ans d'indemnité en faisant de l'animation ça me gonfle sérieux.

Voila, on est honnête et du coup on pourrait plus rien dire. J'aurais mieux fais de dire que j'avais été un vrai intermittent avec plein de vrais cachets et tous et tous...
Si tu n'as pas l'impression d'être un "assisté" a renvoyer ton talon de pointage aux assedics tous les mois comme un chômeur et a aller faire la queue a des guichets parce que le prix qu'on te paye pour ton travail ne te permet pas de vivre decement, et bien je ne sais pas ce qu'il te faut.
Tu parlais a willo de valorisation de son travail en ne travaillant pas bénévolement mais en étant rémunéré, mais elle est ou la valorisation de l'artiste qu'on ne paye même pas le prix que sa prestation coute ?


garnav a écrit:

Le plafond il existe, les assédics ne sont pas de l'argent public, le ministère subventionne déjà (peut-être plus pour très longtemps) la création et les organisateurs de spectacle, les collectivités territoriales et locales aussi, les organismes parapublic et privés aussi, toutes les solutions que tu proposes sont juste irréalisables et ne tiennent compte d'aucune vision globale. Ne pas voir plus loin que le bout de son nez, un bon adage pour les clown mais nous nous sommes jongleurs.


Halala toujours ta version "au mot " des faits. Oui l'argent des assedics n'est pas a proprement parlé de l'argent public. Mais il vient d'où cet argent ?
Il vient de tous le monde, les travailleurs, les chômeurs, les retraités, même les gens qui ne paye pas d'impôts y participe. Donc pour moi c'est de l'argent public, c'est la société, Mr tous le monde qui le donne cet argent.

Il existe effectivement un plafond, je ne sais plus de combien il est, mais quand je l'avais vu, j'avais trouvé sa énorme.

Aprés tu es très fort, tu arrives dans la même phrase a dire que ce que je propose est irréalisable et en même temps que sa existe déjà.
C'est pas du baratin, de la rhétorique pour rien dire sa ?

Tu dis que sa ne repose sur aucune vision globale. Mais quand sais tu ?
Je pose 3 lignes pour expliquer globalement comment je verrais la chose, et tu arrives a en déduire sa. Bravo, tu es voyant au moins toi.

Ne pas voir plus loin que le bout de son nez ?
Je rigole, les intermittents comme toi verraient un peu plus loin que le bout de leurs nez, ils arrêteraient de se raccrocher a ce statut qui finira par disparaitre tôt ou tard et devraient réfléchir a proposer quelque chose de constructif qui parte sur de nouvelles bases, sans sa on vous imposera quelque chose que vous n'aurez pas choisi. Sa finira par arriver...

Tient au fait que proposes tu toi ? Ha oui garder tous comme sa.
C'est sur sa évite de trop se poser de questions, pas de problèmes de vision global, pas de problèmes de fonctionnement.

PS : arf tu as edité ton post pendant que je postais
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger Numéro ICQ
 
MessagePosté le: Dimanche 16 Mars 2008, 8h48, Sujet: Répondre en citant
willoball

 
Inscrit le: Sep 09, 2006
Messages: 856
Localisation: Argeles plage




Bon...
Je tiens à dire que si je cherchais vraiment a profiter du systéme, je le ferais simplement et je fermerais ma gueuele sur mes pratiques ou futurs pratiques plutot que de les mettre en avant et les défendre.
Pour l'éradication, j'y ai été un peu fort volontairement beuzathor juste pour que tu comprennes que c'est chient de pas etre compris.

Garnav tu nous avou que tu as frodé...ouha...................................................OUHA!!!
Tu n'est pas un saint!! Vu comment tu montres du doigt tout le monde... Pas Content ...rien a dire... ca se passe de commentairesssss...

Boutentr1, je raconterai le parcours des vieux circeux que je connais et qui utilisent le systéme d'ici à une semaine car la , je n'ai vraiment pas le temps mais je le ferai avec un enorme plaisir!!

Et oui je suis jalou de potes qui utilisent ce systéme et alors!!?? Je leur ai dit ma facon de voir...pour l ecoup, ils travaillent moins que mes potes saisonniers qui se cassent le culs à la neige dans les stations balnéaires et dans les vignes et qu'on indémnise moins que des chomeurs normaux alors qu'ils sont jamais chez eux et qu'ils bossent commme des moule à gauffre!
Ce systéme est mal fait et ca me dégoute quoi que vous en penssiez!

Je tiens a rajouter que je fais actuellement des stages d'une durée de 5 jours a chaque fois, le spectacle est le samedi et c'est pas payé!
Les montages et démontages sont aussi avant et aprés et ne sont pas payés (la chance qu'on peut avoir, c'est que le chap reste un certain temps sur le même terrain).
Nous sommes 23 salariés et 5 chaps tournent en m^me temps une bonne partie de l'année (Mars à Octobre) dans toute la france. On est tous logé a la meme enseigne.... tu te fournis le logement 80% du temps et pour la bouffe ca dépend (50/50). On est tous payé 60 euros par jour net. Les trajets sont payés que pour l'essence ou le train, pas d'autoroute. Si c'est loin, je me tape le trajet en deux fois ce qui fait 3,4 jours de route allé retour avec 5 jours payés et le 6éme qui ne l'est pas.
J'accepte ces conditions pour une simple et bonne raison... Personne ne travail aussi bien que cette boite sur des séjours cours et j'apprend encore beaucoup.

Le 1er jour est une découverte de toutes les disciplines. Les meilleurs sont pris au trapéze et le reste se dispache sur les autres ateliers.
On bosse entre 4 et 6 sous un petit chap se qui nous fait des groupes par anim de 4 à 6 gamins sauf pour l'accro ou il en faut plus.
3 jours de préparation. 1 sur la technique et 2 sur la mise en scéne avec salut trad et choré. Filage le dernier jour.

Je vous raconte ca car les conditions ne sont pas traditionnelles... quand je fais une veillée, elle est sous le chap et un animateur ne pourra jamais offrir ca. Seul sont accepté dans l'equipe des animateurs avec un parcours artistique ou des artistes qu'on forme mais pas l'invers.

Non ce n'est pas de la simple initiation, seul le premier jour en est une et on est vraiment sur de la mise en scéne plus que sur la découverte.

Et arretez de me montrer du doigt un,peu méchamment, j'essai d'etre le plus précis possible pour voir si j'ai un discours foireu parceque je m'exprime mal et que je donne pas assez d'éléments ou si c'est parceque effectvement et de votre point de vue je prend les choses à l'envers et que meme dans ce cas précis, les choses ne doivent pas allé dans le sens de l'intermittance.

Ciao les bitniques!

_________________
Les chiens aboient, la caravane passe.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Dimanche 16 Mars 2008, 10h43, Sujet: Répondre en citant
garnav

 
Inscrit le: Jun 28, 2002
Messages: 5756
Localisation: Caen




D'où ai-je sorti que j'étais un saint, c'est vraiment n'importe quoi de vous lire. En même temps je n'ai jamais fait mon intermittence sur de l'animation qui est le sujet ici pas plus que je n'ai accepté de faire des prestations au rabais. Depuis le départ quand je dis qu'il faut faire le ménage dans "nos" pratique" je parle en m'incluant. Je m'y inclue et je me permets d'en parler parce que je cherche des solutions, je ne cherche pas à installer un système de fraude systèmatique, sinon crois moi je serais pas passé par deux fois par la case RMI et j'aurais pas perdu 6 mois de mon temps pour justement me former sur les aspects administratifs de nos métiers. Et quand on me propose 5 jours de travail sans être payé, non seuleument je n'accepte pas, mais je viens pas derrière me plaindre de ne pas faire ma vie avec...

Aussi il faut que tu arrête de jouer les persécuté on ne te montre pas du doigts méchamment on pointe les contradictions de ton discours, à la base c'est fait pour faire avancer les choses. Quant à la qualification d'animateur ou pas ce n'est pas à toi de décider, tu peux avoir un parcours artistique, être un pédagogue très compétent, faire ton activité sous chapiteau ou dans une piscine cela reste de l'animation. Et au final l'inspecteur du travail il te demandera pas ton avis.

C'est quand même dingue cette auto-proclamation, d'ailleurs c'est un des soucis du système. Mon boulanger fait des œuvres d'art et pourtant il est pas intermittent. Et si j'emploie un artiste en tant que peintre du bâtiment me donne pas le droit de le faire émarger au 8/10. C'est ce que je pointe depuis le début : la confusion générale, tu confonds ton ambition personnelle (être artiste), ton poste (animateur), ton statut (bénévole ou salarié), ton rémunération (salaire) et les indemnisations chômages.

C'est marrant aussi tu dis être dégouté du "vieux cirqueu" qui profites du système et la seule chose que tu nous propose pour dénoncer cet état de fait c'est de profiter toi aussi. C'est sûr que comme ça, on va pas aller très loin.

@beuzathor : pour info non tout le monde ne cotise pas aux assédics, seuls les salariés et les employeurs du secteur privé ont ce bon plaisir, quand tu es chômeur tu ne cotise pas, quand tu es entrepreneur non salarié tu ne cotise pas, quand tu es rmiste tu ne cotise pas, les employés du public ne cotisent pas non plus. L'assurance chômage est financé par la solidarité interprofessionnelle ce n'est pas un financement public.

Si on veut parler d'un système, le démonter, le critiquer, la première étape c'est ne pas se tromper sur les définitions. Les mots sont là pour échanger sur une base commune, on décide pas pour le plaisir de changer leur signification quand ça nous arrange.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
 
MessagePosté le: Dimanche 16 Mars 2008, 11h25, Sujet: Répondre en citant
beuzathor

 
Inscrit le: Oct 8, 2003
Messages: 131
Localisation: Riom-ès-Montagnes




garnav a écrit:

@beuzathor : pour info non tout le monde ne cotise pas aux assédics, seuls les salariés et les employeurs du secteur privé ont ce bon plaisir, quand tu es chômeur tu ne cotise pas, quand tu es entrepreneur non salarié tu ne cotise pas, quand tu es rmiste tu ne cotise pas, les employés du public ne cotisent pas non plus. L'assurance chômage est financé par la solidarité interprofessionnelle ce n'est pas un financement public.

Si on veut parler d'un système, le démonter, le critiquer, la première étape c'est ne pas se tromper sur les définitions. Les mots sont là pour échanger sur une base commune, on décide pas pour le plaisir de changer leur signification quand ça nous arrange.


C'est bien ce que je te dis, tu es accroché a ton dictionnaire des significations. J'ai l'impression que tu me récite une leçon apprises par cœur.
Je t'ai dis au dessus que dans la théorie oui c'est de l'argent non public mais dans la pratique quand on taxe ainsi tous le monde, cet argent devient public.
En tous cas pour moi.
Libre a toi a t'en tenir a ta vision scolaire de la chose.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger Numéro ICQ
 
MessagePosté le: Dimanche 16 Mars 2008, 13h04, Sujet: Répondre en citant
kevin

 
Inscrit le: Sep 6, 2003
Messages: 753




Garnav, en parlant de « hors propos » comme tu dis, tu n'as pas l'impression de pinailler sur un détail qui ne concerne plus du tout le sujet d'origine ? Si tu ne comprends pas ce que veut dire Beuzathor sur l'argent "public" (bien que ça me semble limpide), inutile de passer 15 posts dessus si ?

Il me semble utile de rappeler que le sujet du topic concernait le bénévolat dans les assos et pas du tout le statut d'intermittents du spectacle. C'est pour parler du bénévolat dans les assos que je suis intervenu sur le topic. La responsabilité de cette dérive de topic nous incombe à tous, je le reconnais, mais si on pouvait essayer d'avancer sur la question initiale ce serait pas mal non plus...

Ce qui m'amène à souligner que tu as oublié de répondre à ma 2e question, pourtant je l'avais bien soulignée histoire d'être sûr que tu ne la raterais pas. Je me permets donc de te la remettre pour que tu n'aies pas à perdre ton temps précieux à lire mes inutiles pavés :
kevin a écrit:
Pourquoi une petite asso qui se monte ne pourrait-elle pas faire intervenir des bénévoles afin de pouvoir investir dans un premier temps dans le matos nécessaire ? TOUTES les assos (ou presque) ont toujours fonctionné comme ça à leur création non ? Vouloir faire croire le contraire est de la malhonnêteté intellectuelle.

Et c'est pour ça que je soutiens que ton discours concerne le monde associatif dans son ensemble. Pas question ici d'intermittents du spectacle...

Sinon, j'aurais des tas de choses à dire sur cette histoire de statut d'intermittents, mais vu que nombre de personnes ici sont allergiques aux pavés, je préfère ne pas noyer cette question qui est entièrement dans le sujet, ce qui permettra peut-être que tu ne rebondisses pas sur une petite phrase pour contourner la vraie question. Je donnerais mon avis sur ce qui a pu être dit sur les annexes 8 et 10 plus tard si je trouve le temps.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Dimanche 16 Mars 2008, 17h18, Sujet: Répondre en citant
garnav

 
Inscrit le: Jun 28, 2002
Messages: 5756
Localisation: Caen




Cela fait longtemps que le topic a viré hors propos Kevin, d'ailleurs était-ce pour le bénévolat où pour me traiter de facho que tu es intervenu, je me souviens que le sujet avait directement dévié sur la fumette... Mais peut-être que je suis aveugle et que j'invente.

Je ne crois pas m'accrocher à un dictionnaire de définition, j'essaye d'apporter une description objective des faits. Ce qui ne semble pas être votre cas. Et c'est bien là tout le problème encore une fois si on vise la mauvaise cible, si on déforme les réalités à notre sauce aucune chance que nos revendications puissent être entendue.

L'argument qui consiste à dire toutes les asso le font, c'est une connerie. Ca ne mène nulle part, oui 90 % des assocs sont à la ramasse dans leurs premières années. C'est pour cela qu'il faut oeuvrer pour leur amener de la compétence en matière juridique afin qu'elle puisse être dans le vrai dès le départ. Et je ne vois pas où est la malhonnêteté intellectuelle dans ce que je dis là bien au contraire.

Maintenant intermittent ou pas là n'était pas la question sauf que dans le cas présent l'un des problèmes que peux rencontrer Willoball est bien le cumul du statut de bénévole avec celui de demandeur d'emploi percevant une indemnité. Ca et la présomption de salariat pour les postes ayant recours à des cdd d'usages (ça marche aussi bien pour l'enseignement que pour l'artistique). Au final c'est une couche supplémentaire qui vient se superposer au problème initial mais qui reste dans le thème : quel statut professionnel pour ses interventions.

Rappel aussi en France, nul n'est censé exercer des activités de bénévoles dans le champs de la profession qu'il exerce. Alors on peu crier au scandale mais au final c'est ce qui est censé éviter les problèmes de concurrence déloyale et la mise en esclavage d'une masse bénévole au détriment de salariés rémunérés. Ben oui je sais bien c'est pas très peace and love et ce n'est pas très confortable. Mais ce sont les règles du jeu. Dans une société on est censé joué en équipe avec des règles commune. Si les règles ne nous conviennent pas il faut savoir en proposer de nouvelles en se basant sur un discours solide et réfléchi et ensuite il faut aller voter pour permettre à nos élus de faire changer les dites règles.

Alors j'entends d'ici les cris, whoua la politique c'est nul, blabla, blabla. Mais franchement c'est pête couille de vous voir revendiquer pour défendre vos prés carrés sans avoir aucune préoccupation sociale. Et en plus vous vous permettez de venir critiquer ceux qui font l'effort de faire des propositions et qui tentent de faire avancer les choses. C'est l'hypocrisie du spectacle dans toute sa splendeur.

A ta petite question la réponse est simple, la prestation vendue est "intervention de 5 personnes sur une semaine", ce qui est vendu c'est l'intervention d'animateurs qui répondent à une lien de subordination vis à vis de leur assoc. il ne sont pas libre de ne pas venir, ils ont obligation d'effectuer un travail. Ils se substituent clairement à un travail qui peut être salarié. Le code du travail est très clair à ce sujet et franchement je ne l'en blâme pas. Willo se plaint justement de travailler beaucoup et de ne rien gagner. Si son asso le déclarait il aurait un salaire. Après on peut se poser la question de l'investissement initial pour l'association en terme de matériel pédagogique mais pour cela il y a des subventions, des emprunts, des prêts, des solutions que je propose depuis le début qui sont tout à fait légales et que vous ignorez superbement. Willo aussi les ignore mais lui il est surtout entrain de chercher comment fausser son budget en se rémunérant sur l'intermittence.

Alors peut-être que la question que se pose au final est celle de la viabilité de son activité peut-être que son activité telle qu'il la ***çoit n'est pas viable d'un point de vue professionnel. Et ce n'est forcément facile à entendre. Cela ne remets pas du tout en cause ses compétences pédagagiques et/ou artistiques. Par contre ça laisse la porte ouverte à un discours qui pourrait tendre vers un tout "bénévole" et un tout "libéral" en matière de spectacle et de pratiques artistiques. Et ça désolé mais je n'approuve pas du tout et j'ai envie de me battre pour que soient reconnues nos professions. Et faire reconnaitre sa profession c'est faire valoir les création d'emploi et les salaires générés dans nos secteur.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
 
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   jongle.net Index du Forum -> Le chapiteau
 
bénévole pour des stages d'initiation cirque...Possible?
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 4 sur 5  
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
  
  


Powered by phpBB 2.0.11 © 2001-2003 phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com