Identification ou Devenez Membre
16211 membres sont enregistrés
Il y a en ce moment 83 personne(s) en ligne.
Vous avez nouveaux messages.

 
jongle.net :: Voir le sujet - Un article sur les clowns
Connexion S'enregistrer Liste des Membres Rechercher
Le Site de Jonglerie le plus populaire du Net

jongle.net Index du Forum -> Bistrot -> Un article sur les clowns
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
Un article sur les clowns
MessagePosté le: Mercredi 10 Décembre 2003, 15h31, Sujet: Un article sur les clowns Répondre en citant
Sebast

 
Inscrit le: Jul 9, 2003
Messages: 3719
Localisation: Vienne, Autriche




Tenez, je viens de tomber sur cet article sur le site du quotidien "Le Monde".

Si vous voulez aller le voir sur le site du journal directement, cliquez là

Sinon, je vous ai fait un copier-coller :

Le rire en liberté des nouveaux clowns

LE MONDE | 10.12.03 | 13h43

Le traditionnel simplet qui peuplait les cirques fait un retour en force, sous une forme renouvelée.
Le clown explose . Ce petit prince du rire, ce simplet monstrueux recrute. Les spectacles créés, les formations dispensées à des amateurs ou à des professionnels sont en augmentation. Plusieurs festivals ou programmations spéciales sont à l'affiche en cette fin d'année, et notamment la première édition d'un rendez-vous dédié aux "nouvelles figures du clown", proposé par le Parc de La Villette, à Paris, jusqu'au 31 décembre. "Plus la société est perdue, plus ce personnage naïf, hors du temps, qui donne pourtant du sens, revient comme une bombe", commente André Riot-Sarcey, metteur en scène du quatuor de clowns les Nouveaux Nez.

Le clown a désormais ses lieux d'apprentissage - le Samovar, dans l'Est parisien, une école fondée par le clown Frank Dinet ; la Menuiserie, chez les Nouveaux Nez, dans l'Ardèche -, ses scènes, sous les chapiteaux ou dans les théâtres, ses publications, comme Culture clown, lancée par le collectif du Bataclown, qui consacre des numéros au "clown au féminin" ou aux relations "corps et voix".

Après l'essor du nouveau cirque, c'est au tour du nez rouge d'expérimenter et de bousculer ses codes et ses traditions. "Cela demande de redescendre en dessous de tout ce qui a été appris et qui encombre, pour retourner aux gestes d'origine, pour que ce soit le désir qui agisse directement, qui prenne possession du corps", note François Cervantès, auteur et metteur en scène, entre autres, du Sixième Jour, un subtil solo de clown sur le thème de la Genèse, interprété par Catherine Germain.

Devenir clown, dit-il encore, "ce n'est pas mettre un nez rouge, ce n'est pas faire rire, être caricatural ou excentrique, mettre des habits colorés et des cheveux rouges, ce n'est pas rire ou pleurer fort. Devenir clown, c'est devenir poème". Ce poème s'écrit, aujourd'hui, avec des mots, des gestes, des thématiques renouvelés.

Dans le cirque traditionnel, les clowns étaient des acrobates blessés ou vieillis, qui ne pouvaient plus exécuter leurs prouesses et qui meublaient de leurs blagues les temps nécessaires aux changements de numéros. Ils travaillaient le plus souvent en duo, avec le clown blanc - l'élégant, le noble - et l'auguste, maladroit, grossier. Maître et serviteur, riche et pauvre, les rôles, forcément, finissaient par s'inverser. Le clown blanc a presque disparu de la piste, cédant le pas à l'auguste, aux augustes, qui n'en finissent pas d'inventer de nouvelles transgressions.

UN RÔLE MASCULIN

Pour Popov, l'aîné des clowns en activité, sorti de l'Ecole du cirque de Moscou en 1950, l'artiste au nez rouge, c'est celui qui vient dire aux spectateurs que "chacun a droit à sa place dans le monde, à sa petite part de bonheur", expliquait-il dans un documentaire diffusé par Arte en novembre. La force de ce personnage mystérieux demeure, par sa capacité à dire les besoins premiers du corps et du cœur - la faim, le sommeil, l'amour. Il le fait à présent dans des langages variés.

La nouvelle génération se nourrit des apports contemporains de la danse, du théâtre, de la musique, du masque ou de la marionnette. Elle adopte ou non le traditionnel nez rouge. Le rôle était naguère réservé aux hommes. Les femmes envahissent désormais ces territoires du culot et de la tendresse. Majoritaires parmi les élèves des cours et des stages amateurs, elles comptent aussi parmi les artistes professionnels. Roseline Guinet (la Madame Françoise des Nouveaux Nez), Catherine Germain, Pina Blankevoort, Hélène Ventura contribuent à renouveler les figures traditionnelles.

"Y a pas quelqu'un qui veut m'embrasser sur la bouche ?", lance Catherine Germain au beau milieu du Sixième Jour, avec l'appétit joyeux de celle qui dit tout haut ce que l'on n'a pas le droit de dire. "Le clown m'offrait l'occasion de tout requestionner en moi, commente-t-elle. C'était excitant comme de refaire sa vie. Les comportements sociaux, les conventions, tout était balayé. Un état sauvage uniquement guidé par le désir d'exister."

Au théâtre ou au cinéma, l'actrice entre dans un terrain saturé de références, de stéréotypes sur l'éternel féminin, la beauté, la séduction. En clown, les femmes - tout comme les hommes - se jouent des normes, inversent les rôles, subvertissent les clichés. "Ce secteur était très masculin, observe André Riot-Sarcey, des Nouveaux Nez. Même Annie Fratellini affirmait qu'elle était asexuée quand elle jouait son rôle de clown. Il n'existe pas de modèle, et les femmes qui abordent ce domaine sont donc très libres."

"Le clown est dans son corps, complètement inadapté à ses désirs impossibles", écrit François Cervantès. Dans cet impossible s'ouvre un territoire chaotique qui donne "une liberté incroyable", selon Roseline Guinet. Sur scène, elle jette ses bras et ses jambes longilignes à travers l'espace, qu'elle dessine immense, elle déblatère ses rimes fantasques, elle saute d'un instrument de musique à un autre : "Je me sens mille fois plus libre en clown que dans la vie." Ces artistes d'aujourd'hui parlent du monde dans lequel ils vivent. Ils le font à leur manière, avec leur vraie sagesse de faux idiots.

Slava, le grand clown russe qui tourne dans le monde entier, a connu ses premiers succès en fabriquant un petit mot de trois lettres, "zia", le contraire du mot réel "nilzia", impossible, interdit. "La société soviétique était alors à son taux de bureaucratie maximum, expliquait-il lors des rencontres organisées par les Nouveaux Nez en décembre 2002. Le maître mot était "nilzia". Lorsque le mot "zia" a été inventé sur scène, le jour même il s'est répandu partout dans la ville, dans le métro."

L'artiste, qui cherche à "mettre dans le clown l'énergie de Kafka", voit une raison "philosophique"à son succès : "Notre approche se fonde sur l'improvisation, et c'est cette liberté que recherchent les gens dans la vie." L'intime, les émotions restent son matériau premier : "Pour exprimer la folie, il faut rechercher la finesse." Slava fait partie des maîtres qui ont influencé les jeunes artistes comme Nicole Rivier, alias Clémence Carabosse sur scène : "Je parle dans le présent, dit-elle. Je ne fais pas de politique, je fais de l'humain avec toute la sauvagerie et la tendresse. C'est là où nous les clowns, les rien du tout, avons notre place."

François Cervantès a travaillé avec des jeunes élèves du Centre national des arts du cirque de Châlons-en-Champagne : "On dit, en Afrique, qu'un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui disparaît, remarque-t-il. Je pense qu'un clown qui apparaît, c'est un poème qui nous est donné, et qu'un clown qui disparaît, c'est un poème que l'on ne pourra plus lire."

Catherine Bédarida


--------------------------------------------------------------------------------

Spectacles et expositions


Nouvelles figures du clown. Le cirque Trottola, entre burlesque et merveilleux. En deuxième partie, le chanteur improvisateur Bernard Massuir, la conteuse Hélène Ventura, le bouffon paranoïaque Ludor Citrik... Espace chapiteaux du parc de La Villette, du mardi au dimanche, 19 h 30, jusqu'au 31 décembre. 17 euros; .

Au Samovar. Mr Kunz, de Nikolaus Maria Holz, musique d'Olivier Manoury. Du 19 au 22 décembre. Le Samovar, 165, av. Pasteur, Bagnolet . Tél. : 01-43-60- 76-46.

Clowns sans frontières. L'association qui s'adresse aux enfants victimes des guerres et des exclusions expose les photos de Malik Nahassia. Jusqu'au 7 février, galerie Fait et Cause, 58, rue Quincampoix, Paris-4e. Tél. : 01-42-01-14-14.

ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 11.12.03

_________________
"Il est l'heure de s'enivrer! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous; enivrez-vous sans cesse! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."

Baudelaire: Petits poèmes en prose, XXXIII (1869)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Mercredi 10 Décembre 2003, 16h04, Sujet: Répondre en citant
Trash

 
Inscrit le: Apr 20, 2003
Messages: 749
Localisation: Paris




J'ai vu le cirque Trottola le WE dernier. Pour moi c'est du cirque plutôt que du clown (un jongleur et 2 acrobates + un musicien), mais en tout cas c'est excellent, un des spectacles de l'année à ne pas rater (une super ambiance, des personnages attachants et des techniques vraiment originales). Courrez-y, tous les jongleurs présents avec moi (qui ont vu des centaines de spectacles comme moi) ont apprécié...

J'ai vu 2 spectacles de clown le même soir et celui des nouveaux nez m'a bien plu surtout la fameuse Madame Françoise qui sera très rapidement célèbre vu l'ingénieuse folie du perso.

Quant aux élèves clowns présents dans la soirée en scène ouverte, ils ne m'ont vraiment pas convaincu (ce sont des élèves OK, mais c'était plus malsain que drôle) et s'il y en a parmi vous, vous avez au moins un avis (certes négatif, mais tout avis apporte qqchose) et excusez-moi pour cette critique.

_________________
http://www.nomajormusik.com/#/287/
http://www.myspace.com/aberrationchromatique
http://sylvestre.dewa.free.fr
http://www.multiplediabolo.fr.st
http://www.artofdiabolo.com
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
 
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   jongle.net Index du Forum -> Bistrot
 
Un article sur les clowns
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  


Powered by phpBB 2.0.11 © 2001-2003 phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com